Claude Litschgi

Je suis sur Facebook
Aller au contenu
Vous avez aimé mon site ?
Dites le !









Un rouge violent mord un bleu fragile. La plaie s'ouvre sur un violet profond, s'enflamme aux rayons d'un jaune aveuglant et s'apaise à la pâleur d'un vert léger.
Peindre, c'est capturer l'instant où les couleurs se fondent, juste avant de sombrer dans le mystère du noir.
Retourner au contenu